LE JOURNALCalendrierRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilFAQ

Partagez | 
 

 Postulation de dragn-infernal

Aller en bas 
AuteurMessage
dragon-infernus



Nombre de messages : 1
classe : Iop
Date d'inscription : 28/12/2010

MessageSujet: Postulation de dragn-infernal   Mar 28 Déc - 12:14

Pseudo du personnage : Dragn-infernal
Niveau du personnage : 61

Prénom : Dragn
Nom de famille : infernal


Background :

Prologue :

Une épée ensanglantée se détacha d'un corps inerte. Du sang de couleur pourpre sortait en abondance de la bouche du cadavre dont les yeux étaient écarquillés. Une véritable vision d'horreur. C'était son 1345ème, et encore, il n'en était plus sûr. Kain Orochi regarda sa triste victime, victime du destin. Son regard sombre ne décelait aucune compassion et il se souvins. Tout a commencé il y a 23 ans. Il rentrait chez lui après une dure journée d'école comme d'habitude, il embrassa ses parents puis monta à sa chambre. Il habitait Amakna, sur la place de la fontaine. Sa mère était une bijoutière habile, disciple Cra d'une beauté et d'une douceur rare. De nombreuse personnes venaient en Amakna afin de quérir ses services tant elle était réputée pour son travail de qualité. Quand à son père, c'était un vétéran Iop, il avait donné ses services au bon vieux roi autrefois et on disait qu'il avait même réussi à repousser une horde de gobelins à lui tout seul mais, étant trop vieux et fatigué, il était à présent à la retraite, il revendait donc et achetait un tas d'objet ayant plus ou moins de valeurs sur les places marchandes afin d'obtenir quelques kamas supplémentaires.
Son frère, plus âgé que lui, était un disciple Ecaflip tout comme Kain, et aspirait à devenir un milicien de Bonta, c'était son rêve. Il arriva à la maison accompagné d'un individu louche encapuchonné, il ressemblait aux membres des voleurs de Smisse. Kain descendit lui dire bonjour quand son propre frère sortit une dague de sous sa veste et poignarda son pauvre père tandis que l'autre homme égorgeait la pauvre disciple Cra. Le jeune Kain recula surpris et horrifié, paralysé par l'horreur. Il cria de toute ses forces. Son frère, Younra pour le nommer, avait les larmes aux yeux, il lâcha son poignard et s'enfuit suivit de son compagnon.
Après cela notre jeune disciple Ecaflip se retrouva à la rue, obligé de mendier ou de voler. Mais un accident arriva, alors qu'il volait une pomme à un marchand, celui-ci le poursuivit. Kain se retourna et lança un coup de poing au niveau de la gorge du pauvre homme. Il tomba sur le sol, inerte. Réalisant l'amplitude de son acte, Kain s'enfuit à toute jambes à travers le marché et se retrouva au niveau de la forêt interdite, un brouillard épais se leva soudainement, il n'eut, tout à coup, plus aucun bruit. Trois silhouettes encapuchonnés l'abordèrent vêtus de noirs ainsi que d'épées longues et aiguisés, on ne pouvait pas distinguer leurs visages, leurs apparences suffisaient à comprendre que c'étaient le genre d'individu qui fallait éviter. Celui du milieu était d'un taille excessive et on pouvait deviner qu'il était assez costaud malgré son accoutrement. Celui de droite était étrangement petit et semblait recourber sur lui même. Le dernier boitait légèrement de la jambe gauche, il devait sans doute se remettre d'un terrible combat. L'homme au milieu des deux autres parlant à son collègue à sa droite :

- Attend, tu es sûr que c'est lui ? Il ne doit pas avoir 15 ans ! C'est pas possible !
- Mes informations m'indiquent clairement qu'il s'agit bien d'un gosse, maître. Demandez lui donc.
- Mais regarde le, il tremble de peur, comment veut qu'il est tué un homme ?!

Le troisième homme se rapprocha de notre meurtrier.

- Tu sais petit, nous recrutons...

Après cela Kain se retrouva dans une école où on lui apprit comment tuer des personnes rapidement et discrètement, il brilla à toute les épreuves et devient rapidement un assassin d'élite de Brakmar. Kain se sortie alors de ses pensées et retourna voir son client afin de toucher la prime promise. L'assassin, attendant que la personne lui donne la prime, tourna la tête qu'un instant mais il se retrouva poignardé au niveau du ventre.

- Pou..pourquoi ?
- Ignores-tu que ta tête vaut un sacré pactole ? Après tout tes crimes tu aurais du te douter de cela non ? Puis je vais te confier un secret, je suis l'homme qui a égorgé ta pauvre petite mère, j'aurais bien voulu la gouter un peu mais je n'avais guère le temps... J'avais la vie de ton frère entre mes mains et je me suis servie de lui afin de conclure mon contrat.
- N.. non ! Tu mens !
- Crois ce que tu veux mon jeune ami...

Le corps de Kain fut jeté dans une fosse aux alentours du cimetière des torturés. Une semaine plus tard, une main sortie du sol. Un homme entier sortit du sol. Kain se demanda ce qui lui arrivait. Une ombre se présenta alors devant lui.

- Je t'ai observé depuis ta naissance, ainsi ais-je décidé de te donner une seconde chance... Tu ne te nommeras point Kain Orochi mais à présent, tu porteras le nom de Dragn-infernal!


Chapitre 1 : Vengeance

La bâtiment devait avoir environ 4 étages, il était assez sinistre pour faire fuir la plupart des gens honnêtes. Des statues de gargouilles ornaient l'édifice de part et autre. Il y avait une fausse enseigne qui faisait croire qu'il s'agissait d'un hôtel mais quand on entrait pour réserver une chambre, on se faisait refoulé à l'entrée comme quoi toute les chambres étaient occupées. On pouvait pénétrer à l'intérieur par la porte de devant ainsi que par deux fenêtres sur les côtés sans oublier l'entrée de service située à l'arrière. Dragn examina chaque entrées avec attention, il attendit que la nuit tombe. Alors qu'une personne sortie par l'arrière, celle-ci se retrouva nez à nez avec un énorme sanglier qu'il l'embrocha et l'amena loin des regards indiscrets.
Notre disciple Osamodas rentra ainsi aisément dans le fameux hôtel par cette porte. Il prit soin de rester dans l'ombre et empruntât les escaliers. Le bâtiment semblait désert, il monta au dernier étage. Rien n'avait changé, tout était semblable à ses souvenirs. Shiryoku s'arrêta devant une porte, il respira un bon coup et se prépara mentalement. Il pénétra à l'intérieur de la pièce, un homme rangeait ses affaires et s'apprêtait visiblement à quitter les lieux. Ce dernier semblait avoir vieilli. La salle était décorée par des objets montrant une grande richesse du propriétaire. Il y avait sur les murs, des contrats qui semblaient lui avoir étaient plus ou moins important. Il régnait une atmosphère désagréable, celle qui survient avant une exécution. Au simple moment où Shiryoku vit cet homme, ses muscles se crispèrent et son attitude changea. L'homme se retourna surpris:

- Qui es-tu ?
- Tu ne me reconnait pas ? C'est pourtant toi qui a brisé ma vie... dans tout les sens du terme.
- Si tu savais le nombre de vie que j'ai brisé ! Dis moi qui tu es et tu auras peut-être la vie sauve !
- Je me nomme Shiryoku Toryok, je souhaite seulement t'éliminer afin d'assouvir la soif de ma vengeance...
- Tu ne m'auras pas !

Dragn dégaina son épée, plus rien autour de lui ne pouvait l'affecter, il attendait ce moment depuis si longtemps. Il ne lâcha pas une seconde les yeux de son ennemi, il ne vivait à présent que pour le tuer quelque en soit la manière. Le pauvre homme ne pouvait rien faire, il dégaina son épée tout de même et lança son attaque. Les deux épées s'entrechoquèrent mais Dragn feinta d'un deuxième coup en faisant mine de lancer un sort et une seconde plus tard, il le tua d'une estocade rapide et violente à la gorge, il enfonça son épée jusqu'à ce que son adversaire meurt définitivement. Du sang coulait le long de la bouche du cadavre, le sol en fut vite recouvert. Le combat n'avait pas duré 1 minute.
Après sa renaissance, Dragn n'avait vécu que pour se venger mais à présent, il ressentait comme un vide en lui. Il avait mis 1 an avant d'arriver à sa fin et maintenant que c'était fait, il eut l'impression d'avoir donné qu'un coup de glaive dans l'eau... Depuis sa résurrection, dragn avait changé, non seulement son apparence était différente mais il ne suivait plus la même étoile, il avait renié Ecaflip afin de suivre Osamodas, le dieu qui le fit renaître. Dragn s'échappa discrètement du vieux bâtiment et sortie de Brakmar. Il se mit alors en route vers Amakna où il espérait avoir une vie normal.




Chapitre 2 : Voyage...

Le voila à la porte de Brakmar, personne ne semble l'avoir remarqué et Dragn en est bien heureux. Il pouvait apercevoir le soleil à l'horizon, était-ce peut-être prévenant de bonne chance... Il avait déjà tracé son itinéraire, il souhaitait contourner le territoire des Koalaks et des Dragodindes sauvages, couper à travers la forêt des Abraknydes et passé par la montagne des Craqueleurs. Ainsi il commença à traverser les landes de Sidimote afin de rejoindre la forêt. Il fit quelque rencontre avec des Ouginaks et des Crocs gland, mais rien de vraiment inquiétant.

- Hep qui va la ?

Une sentinelle de Brakmar, il venait tout juste de traverser la moitié de la plaine dévastée. Dragn pris peur, puis se ressaisi et essaya de paraître le plus clame possible; il pouvait entendre son propre cœur battre, l'angoisse monta. On n'entendait même plus les cris des Corbas des alentours, tout se concentra sur les deux personnages.

- Maljour à toi, je suis un exécuteur de l'ordre de monsieur Klaps, je me dirige vers ma cible.
- Klaps ? Mais j'ai appris par le messager de sir Djaul qu'il avait été massacré, quelqu'un se serait introduit dans la tour des ordre, un Osamodas m'a t-on dit, un homme avait été retrouvé gravement blessé par un sanglier.
- Oui, je sais mais les contrat ne sont pas stoppés pour autant.
- Bon sa va, tu peux passer ! Mais gare à toi si j'apprends que c'est un mensonge !

Un poids s'enleva du cœur de notre ami, il était soulagé. Le féroce guerrier avait laisser le bénéfice du doute; peut-être avait-il peur des hommes de Klaps ? Bref le plus dur avait été fait. Il quitta ainsi les landes sans encombre pour se retrouver à la lisière de la forêt.

- Il me suffit de rester dans l'orée de la forêt pour ne pas avoir à faire à des monstre trop conséquent il me semble.

Shiryoku marcha à travers la forêt humides, aucun rayon de lumière ne perçait le feuillage des arbres, les Araknes, Larves et Prespics restaient éloignés juste à la vue de l'épée de notre jeune Osamodas. Tout aller pour le mieux, mais l'atmosphère changea subitement, une brume se leva soudainement, il n'apercevait plus la montagne au loin, lorsqu'il reçu une morsure d'Arakne invoquée à la jambe. Il se retourna et vit un Abraknydes sombre, le combat était inévitable. Le monstre était imposant, que faisait-il par ici ? Probablement le changement radicale du climat lui avait permis de s'éloigner de son lieu de vie.

- Que se passe-t-il ? Ce genre de créature reste au cœur de la forêt habituellement !

Le Iop appela ses Dopeuls qui se ruèrent sur l'arbre animé. Malheureusement ce dernier s'en débarrassa facilement et sauta sur Dragn. Il y eu une impressionnante explosion.

- Colère de IOP!!!

Notre jeune héros eut un réflexe qui lui sauva la vie. L'Arakne se désintégra, l'Abraknyde fut projeté en arrière. Celui-ci se releva mais Dragn, profitant que l'arbre soit désarçonné, le tua définitivement en lui donnant une multitude d'entailles avec son épée. L'avantage de la maîtrise du feu lui permit de l'emporter aisément. Il vit enfin la puissante lumière du soleil, celle-ci l'éblouit un moment tellement qu'il faisait sombre dans la forêt.
Il était arrivé devant l'incroyable montagne. Ayant travailler la maîtrise du feu, Dragn possédait une certaine intelligene. Afin d'éviter les mauvaises rencontre,il lanca une épée et resta à côté de cette derniere. Les habitants de la montagne l'ignora et ainsi il put arrivé en Amakna.




Chapitre 3 : Tek Abir !

- Refoulé devant ma propre terre natale...

Dragn était arrivé en Amakna suite à un long voyage, mais on ne lui avait pas permis de séjourner définitivement sur ce territoire, pour la bonne raison qu'aucune archive ne référencé le nom de Dragn-infernal. De plus, un Osamodas était recherché par les Brakmariens pour le meurtre d'un haut fonctionnaire, ils voulaient en faire un assassin, Dragn correspondait parfaite à la description et ce genre de personne était méprisé des habitants honnêtes d'Amakna. Le bon roi Allister voyant la peine sur le visage de notre jeune héros lui conseilla d'essayer au niveau d'Astrub. Toute personnes y été accepté à condition d'y respecter les règles.

- La ville des aventuriers... après tout, pourquoi pas ?

Shiryoku suivi le conseil du brave roi, et traversa la frontière séparant Astrub et Amakna. A peine il eut mis le pied en territoire neutre que deux gardes l'interpellèrent.

- Halte, vous entrez en territoire neutre, quels sont les raisons qui vous poussent à passer par ici ?
- Je souhaite hébergé à Astrub, je ne sais pas combien de temps je resterais.
- Bien mais rappelez vous bien qu'ici, aucune bagarre aussi futile qu'elle soit est interdite ! Sous peine de prison ferme !
- Bien sûr, aucun problème...
- Bien, vous pouvez passer.
C'était une petite ville, il y avait beaucoup de jeunes aventuriers débutants. Le commerce affluait, tout le monde semblait amical. Dragn se renseigna pour savoir où il pouvait louer une maison à un vieux disciple Enutrof. Celui-ci lui sourit et lui indiqua le chemin pour aller à la banque. Arrivé à la réserve d'or, notre disciple Osamodas questionna une Cra assise sur une chaise en train d'attendre afin de savoir où d'adresser. On lui proposa une petite maison juste à côté de la taverne de Tek Abir, la location était à moitié prix pour la raison que la taverne fermait très tard et que du bruit s'en échappait afin d'ennuyer les habitants du quartier. Il prix tout de même cette maison étant donné qu'il n'avait presque plus un sous. Il demanda également s'il pouvait trouver du travail par ici.

- Bien sûr, de nombreuses personnes d'Astrub demande de la main d'œuvre, étant donné que la plus part des habitants sont des aventuriers, ils sont tous plus ou moins robustes. Aller vous renseigner à la taverne de monsieur Tek Abir justement, vous pouvez trouver de tout là-bas.

Dragn alla à sa nouvelle maison, il déposa ses quelques affaires et se reposa quelques instants, le voyage avait était long et fatiguant. Quand il se réveilla de sa petite sieste, il faisait déjà presque nuit, il décida donc de faire un tour à la taverne pour chercher s'il n'y avait pas du travail à trouver. Le bâtiment ressemblait plutôt à une grande salle de fête, de nombreuses personnes parlaient de tout et n'importe quoi. Un homme grand, musclé et également légèrement recourbé sur lui-même s'approcha de notre fugitif.

- Bonjour noble aventurier, je me nomme Tek Abir, c'est la première fois que je vous par ici, vous prendrez une bière ?
- Avec plaisir, combien cela fera ?
- 2 kamas, mousseuse ou non ?
- Comme vous le sentez...

Tek Abir lui servit sa bière, Dragn la contempla d'un regard vide. Lorsque qu'il commença à la savourer, il observa les différentes personnes présentes. Il y avait un groupe de jeune Pandawas qui jouaient à "Qui boira le plus de bière ?". Trois Ecaflips terminaient une longue partie de poker, un Xelor et un Cra se préparaient à aller à la chasse aux bouftouts, c'était bientôt la saison. Deux Enutrofs parlaient des valeurs courantes sur le marché. Il y avait un dernier groupe de trois personnes, un Féca, un Sacrieur et un Ecaflip. Dragn était visiblement la seule personne à être venue seule. Dragnu donna 10 kamas au tavernier afin de payer sa bière. Celui-ci le remercia grandement. A ce moment, le jeune Osamodas se leva et alla en direction du groupe composés des trois personnes. Le Féca leva la tête en direction de Dragn.

- Oui ?
- Bonjour, je recherche du travail, n'importe quoi pourrait faire l'affaire, tant que j'y gagne quelques kamas. On m'a dit que la taverne était le meilleur endroit pour en trouver...

Les trois hommes se regardèrent et chuchotèrent quelques mots.

- Viens à notre maison de guilde, déclara finalement le jeune Féca, je me nomme Octyso, on verra si tu fais l'affaire.

Ce dernier griffonna les coordonnées de la résidence sur un bout de papier et le donna à Shiryoku. Celui-ci les remercia et alla finir sa bière.

- Il faudra que j'aille voir, j'ai bien l'impression que j'ai enfin un peu de chance.

Il sourit.




Chapitre 4 : Frigost.

- Tu as entendu parler de cette expédition ?
- Bien sûr, tout le monde en parle, 'paraît qu'ils ont put enfin retourner sur Frigost malgré la glace.
- On va enfin avoir du nouveau, la vie est trop calme en ce moment...
- Et comment ! Cela fait trois ans que je fais cuir toujours le même pain, y'en a marre à la fin !

Les deux hommes se saluèrent et retournèrent à leurs occupations. Shiryoku comptait aller sur Frigost, ce continent qui fût inaccessible à cause de l'apparition soudaine de glace, les raisons en étaient inconnues. La liaison a enfin put être rétablie mais malheureusement peu de navires faisaient le voyage, en effet, la coque d'un navire simple ne résistait pas à la violence des ces eaux. Les rares bateaux étant constitués d'une résistance suffisante pour y survivre à ces eaux glacées étaient tellement hors de prix d'embarcation que Shiryoku avait renoncé à cette idée jusqu'à ce qu'on lui propose un marché.
Un homme étrange qui avait gardé l'anonymat lui proposa de faire le voyage gratuitement à condition de défendre le navire, ce dernier était chargé en or et pierres précieuses afin de faire du commerce sur l'autre continent. Il n'en avait pas dit plus, il semblait qu'il avait aussi ses propres raisons d'y aller. Shiryoku accepta instantanément, sans réfléchir.

- Il y aura probablement des pirates qui essayeront de s'emparer du navires, on t'a engagé ainsi que quatre autres personnes... Vous avez intérêts à faire du bon boulot, ce voyage m'est... vitale .
- Pas de problème mon capitaine, je ferrais le meilleur de moi-même.
- J'espère pour toi...

Ainsi Shiryoku quitta Astrub et sa maison afin de rejoindre Frigost. Il s'embarqua sur le navire au port de Madrestam avec une autorisation royale, et ils levèrent l'ancre. Amakna disparut petit à petit à l'horizon et bientôt, l'équipage ne vit plus que l'eau autour d'eux. A Tout aller à merveille, quand au loin, ils purent apercevoir une voile noire.
- Des pirates à bâbord !
- Tous en position, prenez tous vos armes et préparez vous ! Il est hors de question d'échouer ici !

Les pirates s'approchèrent, les navires se heurtèrent légèrement et le combat commença. C'était la panique à bord, la plupart des hommes étaient descendus sous le pont, ce n'étaient pas des guerriers. Trois premiers hors la loi abordèrent, mais ils furent rapidement criblés de flèches par un jeune Cra. Deux des ennemies parviennent enfin à atteindre le pont avec difficultés, mais l'épée de Shiryoku les attendait et ils furent massacrés. Le nombre de forban était impressionnant. Le Cra qui était posté avec le guet avait du mal à viser et raté quelques de ces flèches. Un Iop s'était jeté sur l'ennemie, mais il fût gravement blessé, un épée l'empala au niveau de la jambe. Il put se retirer à l'aide de la couverture du Feca. Ce dernier les ralentissait du mieux qu'il pouvait à l'aide de glyphes magiques mais il fût rapidement épuisé et dut se mettre en arrière. Seuls restaient Shiryoku, un Pandawa et le Cra.
Il ne restait plus qu'une dizaine de pirates mais les combattants étaient fatigués, de plus Sir Cra n'avait plus aucune flèche et ne pouvait plus aider au combat. Lorsque l'inévitable allait se produire, le Pandawa sortit une flasque de sa poche et la but. Il devint alors soudainement plus fort que jamais. Il commença à les massacrer à l'aide de divers sorts, il cracha des flammes au visage du premier, ce retourna et plaqua un second, il le prit et le jeta par dessus-bord. Il évita du justesse un coup d'épée fourbe et envoya un redoutable poing enflammé à la tête du forbans. Il jeta alors une flasque d'alcool qui explosa et emporta cinq âmes d'un coup, mais malheureusement il reçu un coup sur la tête et tomba dans les pommes. Shiryoku faisait ainsi face à deux pirates, l'un était d'une constitution impressionnante alors que l'autre et maigrichon.

- Griffe spectrale !

Le maigrichon tomba, le dernier hors la loi dégaina son sabre et sauta sur Shiryoku. Les épées se heurtèrent, notre Osamodas menait le combat mais le pirate se contentait de sourire. Les gouttelettes du sueur tombaient le long du corps de notre héros, il n'en pouvait plus, puis son adversaire laissa paraître une faille. Shiryoku sauta sur l'occasion et brisa les côtes du pirate, ce dernier n'eut aucune réaction à l'attaque. Il lâcha juste son sabre et mit un genou à terre. Alors que notre héros posa son sabre sur la gorge du malfaisant, ce dernier explosa de rire.

- Peu importe ma mort, le Grolandais violent est de retour, Ben aura ta peau ! Oui... Ben le Pirate te tuera ! Il nous vengera !

Il tomba sur le sol du pont, inerte, la gorge tranchée. Après cette péripétie, les blessés furent pansés et soignés, tout le monde regagna peu à petit son poste, le calme revenu peu à peu et le voyage put reprendre. Après de longues heures de navigation, enfin Frigost était en vue. Shiryoku débarqua pour la première fois sur ce continent gelé.




Chapitre 5 : Takihera.

- Je suis sûr que celle-ci vous plaira, elle a été autrefois chevauchée par un Feca aguerri, elle est capable de résister au froid pendant plusieurs heures. Takihera vous semble peut-être un peu vieille mais cela prouve qu'elle est expérimentée. Elle a une endurance impressionnante.
- Vous m'avez convaincu ! Combien coûte-t-elle ?
- Seulement la modique somme de trois kamas de glace.
- Qu'est-ce qu'un kamas de glace ? Je ne connais pas cette monnaie...
- C'est la monnaie de Frigost cher Monsieur, certaine personne pourront vous en fournir en échange d'une quelconque aide.
- Je peux réserver cette beauté ? Je reviendrais demain !
- Fort bien. *Souris* A demain donc.
- Au revoir !

Shiryoku s'éloigna donc de l'étable de Frigost, il avait besoin d'une monture pour pouvoir se déplacer plus rapidement sur cet immense continent dépourvu de Zaap. Il se dirigea au niveau de la taverne, à peine rentré, il trouva le moyen pour se faire les kamas voulus. Une affiche était accrochée en face de l'entrée. Il était écrit :
"Trois paysans demandent de l'aide afin de nettoyer la serre de récolte de céréales "frotiz", celle-ci est envahi par des boufmouths, une récompense de dix kamas de glace à celui ou celle qui nous débarasseront de ces monstres.
Attention, ces monstres sont extrêmement féroces et puissants ! "

Shiryoku arracha l'annonce du tableau qui lequel elle était fixée, elle l'a mit dans sa poche. Il sortit de la taverne et se dirigea vers la porte de la ville.

- Attention à toi, aventurier ! Le temps est très aride ces temps ci.

C'était le garde de la porte. Il ouvrit cette dernière, Shiryoku put ainsi admirer les splendides plaines gelées à perte de vue. Le spectacle était magnifique, on apercevait des boufmouths un peu partout se balader en groupe. Il ne semblait pas agressif mais il valait mieux de ne pas les taquiner. Des flocons de neige flottaient dans l'air, ils brillaient par milliers, c'était d'une beauté rare. L'Osamodas sortit de ses pensées et examina la plaine afin de trouver un bâtiment pouvant ressembler à une serre. Il aperçu une bicoque au loin. Il commença ainsi une longue marche estimant qu'il en avait pour une heure et demie environ.

Je m'appelle exactement Dragn-Shiryoku-infernal donc je me nommerais Dragn ou shiryoku dans le texte mais je prefere que lon mappelle dragn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Postulation de dragn-infernal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» postulation euh non postulement euh non ... recrutation ...
» Wessonov fini etl'ambassadeur infernal
» Postulation, ewwilan, moine lvl 111
» Un dj, pour une postulation
» postulation de DRAGONZO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empreinte Du Craqueleur :: L'Empreinte du Craqueleur :: La boîte aux lettres des Postulations-
Sauter vers: